Profession libérale
Simuler mon rachat de crédit
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Classés dans une catégorie d’emprunteurs à part, les travailleurs indépendants n’en restent pas moins éligibles au rachat de crédits. Quelques précisions sur la réalisation et les conditions de cette transaction méritent toutefois d’être soulignées.

La profession libérale : un profil à risques ?

De nombreuses personnes exercent en France une profession libérale dans les domaines juridiques, sanitaires, techniques, économiques et financiers. Comme l’attestent les chiffres de l’Insee, ces professionnels gagnent souvent plus que le revenu médian. La logique voudrait donc qu’ils soient considérés comme des emprunteurs sûrs par les banques et les organismes de rachat de prêt. Les faits démontrent cependant que les établissements prêteurs raisonnent autrement. Même si les enseignes de crédit financent volontiers les projets personnels des travailleurs indépendants, les conditions de prêt sont souvent différentes, voire plus strictes, que celles appliquées sur les autres contrats des emprunteurs salariés. Les analystes expliquent cette différence de traitement par l’instabilité des revenus des professionnels libéraux et la limite souvent floue entre vie professionnelle et vie privée dans leur cas. Ce raisonnement se traduit sur le terrain par un raccourcissement des délais de prêt – entre 24 à 48 mois —, qui entraîne mécaniquement une hausse des taux d’intérêt. Des frais d’assurance et des garanties supplémentaires peuvent être par ailleurs facturés.

Le rachat de crédit pour les travailleurs indépendants

Les établissements prêteurs appliquent les mêmes principes lors d’une demande de rachat de crédits de travailleurs indépendants. Ces derniers doivent avant tout présenter des garanties fiables pour obtenir des conditions avantageuses lors du regroupement. Si le recours à la garantie hypothécaire paraît souvent incontournable, l’intervention d’une tierce personne comme caution constitue également un appui de taille pour le rachat de prêt d’un travailleur indépendant. Les procédures du rachat de prêts restent globalement identiques à celles des autres souscripteurs, à quelques exceptions près. Seules les dettes contractées à titre personnel sont éligibles au rachat de crédits pour les professionnels indépendants. Les arriérés de cotisations personnelles, les dettes d’impôts sur le revenu, les charges de copropriétés, le crédit immobilier et les crédits à la consommation en font partie. Les emprunts professionnels ne peuvent être inclus dans le montage financier. Seule la banque qui les a accordés a le droit de procéder à leur rachat, à la demande du client.

Simuler un rachat de crédit en ligne

Pour obtenir une estimation précise des conditions de rachat des crédits et des créances en qualité de professionnel libéral, il est possible d'opérer une demande de rachat de prêts en apportant toutes les précisions nécessaires sur sa situation. Charges, crédits, dettes, revenus, tous ces éléments sont pris en compte pour estimer les conditions de remboursement proposées dans le cadre du regroupement des emprunts. Un allègement des mensualités peut aussi permettre au professionnel libéral de rééquilibrer ses finances, et de pérenniser son activité professionnelle. La simulation se fait gratuitement et sans aucun engagement. 

Jusque -60% sur vos mensualités !*
SIMULEZ GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT VOTRE RACHAT DE CREDIT

DEMANDE GRATUITE
& sans engagement


FORMULAIRE SÉCURISÉ
Données confidentielles


Votre résultat
en moins de 3min.


Le meilleur taux
pour votre financement


Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.