Cuisine

Il est effectivement possible de financer la cuisine en intégrant la somme dans le prêt immobilier, mais certaines conditions sont à respecter.

Englober la cuisine dans le crédit immobilier

Le prêt immobilier est un crédit bancaire qui permet de financer une acquisition de bien (terrain, maison, appartement, garage…) et/ou des travaux (dont notamment la cuisine). Le montant de ce crédit doit être au minimum de 75 000 euros, il peut être remboursé sur une durée maximale de 30 ans, tout en sachant que certaines banques hypothécaires proposent des durées jusque 35 ans. Le prêt immobilier est assorti d’une garantie, c’est-à-dire une hypothèque sur le bien immobilier ou alors une caution, mise en place par une société de cautionnement.

Globalement, si un candidat au prêt immobilier souhaite acheter un bien et financer la cuisine par la même occasion, il pourra profiter du taux intéressant de cet emprunt pour ajouter la somme dans le montant total emprunté. Cela permet de rembourser une seule mensualité mais aussi d’adapter les conditions de remboursement en fonction de ses capacités financières. Il sera par ailleurs nécessaire de justifier le montant de la cuisine par le devis d’un cuisiniste ou d’un professionnel, il faut savoir que plusieurs montages sont possibles :

  • Prêt immobilier: financement de l’acquisition et des travaux de cuisine par un professionnel
  • Prêt immobilier et prêt personnel: financement de l’acquisition et travaux par les propriétaires
  • Rachat de crédit immobilier : financement de la cuisine lorsque le prêt est déjà mis en place.

Les solutions de financements de votre cuisine avec le prêt immobilier

Si les acheteurs souhaitent passer par un professionnel pour l’achat et l’installation de la cuisine, alors la banque ne s’opposera pas à l’inclusion des sommes dans le prêt immobilier, sous forme de travaux réservés. Il faut que les travaux opérés soient indissociables du bien immobilier, ils doivent obligatoirement être effectués par un professionnel et surtout que la cuisine ne soit pas « démontable » en kit. Dans ce cas de figure, l’acheteur doit simplement présenter un devis d’un professionnel pour justifier la somme et le montant sera directement versé au cuisiniste.

Si les acheteurs souhaitent acheter et installer eux-mêmes leur cuisine, sans passer par un professionnel, la banque n’ajoutera pas la somme dans le prêt immobilier mais proposera un prêt personnel à part, ceci permettant de financer les différents besoins en matière de travaux, et pas que pour la cuisine. Cette solution entraine donc la souscription de deux emprunts.

Si les acheteurs ont déjà un prêt immobilier et souhaitent rajouter la cuisine, il faudra opter pour une opération de rachat de crédit immobilier. Il n’est pas possible de rallonger un prêt immobilier car le contrat est figé, il est en revanche possible de faire racheter cet emprunt et de rajouter la somme nécessaire pour le financement de la cuisine. Cette solution présente l’avantage de pouvoir profiter de meilleures conditions lorsque les taux sont plus intéressants.

Simuler le prêt immobilier avec le projet de la cuisine

Il est possible d’estimer la faisabilité du projet immobilier et notamment d’inclure la cuisine dans la simulation, cela permet de pouvoir se projeter mais aussi d’être informé des conditions de remboursement du crédit. C’est une démarche gratuite et sans aucun engagement.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.