-60% sur vos mensualités

arguments

Simuler mon rachat de crédit
GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

La renégociation de crédit est une demande d’un emprunteur auprès de sa banque, il va tout simplement demander à obtenir de meilleures conditions de remboursement, voici 5 arguments pour obtenir la renégociation.

1 – Profiter des taux du moment

Lorsque les taux sont en baisse, la banque ne va pas (dans 90% des cas) vous appeler pour vous proposer de baisser votre taux en renégociant votre prêt immobilier, cette dernière perd de l’argent car en maintenant un taux constant malgré une baisse, elle continue à percevoir des intérêts plus élevé alors que si votre prêt immobilier était basé sur les taux du moment, vous économiseriez peut être plusieurs milliers d’euros. Le premier argument est relativement simple et légitime, c’est de demander à profiter des taux du moment, tout simplement parce que vous êtes bon gestionnaire et bizarrement, cela va rassurer votre banque car vous allez chercher à négocier plutôt que partir sans prévenir.

2 – Réajuster les conditions

Le deuxième argument solide à faire valoir est tout simplement de refaire le point sur vos remboursements. Et oui, personne n’est à l’abri d’un changement de situation et faire une demande de renégociation peut permettre par exemple de faire baisser la mensualité, afin de souffler un peu plus. Cette motivation suffit largement à convaincre le banquier de revoir ses conditions et de vous proposer une mensualité plus petite, grâce notamment à la baisse des taux. Si votre taux baisse, vous pouvez soit réduire la durée, soit réduire la mensualité. C’est simplement une question de choix pour l’emprunteur.

3 – Prévoir un nouveau projet

Beaucoup de Français ont acheté un bien immobilier à rénover en incluant ou non les travaux dans le montant du prêt immobilier. La renégociation peut permettre de financer un nouveau projet car en profitant d’un taux plus bas, l’emprunteur peut dégager de la capacité de remboursement afin de la consacrer à un nouveau prêt travaux, qui peut par exemple être souscrit au sein de la banque. La encore, ce sont des arguments qui font mouche chez les banquiers car ils y retrouvent un intérêt. En jouant leu jeu de la renégociation, la banque fidélise aussi l’emprunteur qui peut « consommer » par le biais de crédits.

4 – Faire savoir que vous êtes « bon élève »

On attribue les meilleures notes aux bons élèves et bien dans la finance c’est un peu le même principe. Lorsque l’emprunteur gère parfaitement ses comptes bancaires, sans présence de rejets, d’impayés ou de balance négative à la fin du mois, il dispose d’un argument solide pour sa demande de renégociation. En prouvant qu’il gère très bien ses comptes, l’emprunteur peut logiquement être récompensé en obtenant les meilleurs taux, autrement, il pourrait très bien domicilier ses comptes bancaires dans une autre banque…

5 – Rapatrier une épargne, une assurance vie

Si vous disposez de placements dans une autre banque, ou au sein d’une compagnie d’assurance, vous pouvez proposer à la banque de rapatrier un livret, un produit d’épargne ou une assurance vie au sein de l’établissement. Cela peut rassurer la volonté de l’emprunteur de miser sur la banque et donc de lui faire confiance, le banquier y voit un intérêt et peut donc accorder un taux préférentiel. Il peut aussi s’agir de souscrire un nouveau placement, mais il n’y a aucune obligation à cette souscription.

Rachat de crédit : -60% sur vos mensualités !*
SIMULEZ GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT VOTRE RACHAT DE CREDIT

DEMANDE GRATUITE
& sans engagement


FORMULAIRE SÉCURISÉ
Données confidentielles


Votre résultat
en moins de 3min.


Le meilleur taux
pour votre financement


Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. *Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. 

Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.