Peut-on négocier les frais d’agence immobilière ?

agence immobilière

Lors des transactions immobilières, les frais d’agence peuvent représenter un poste de dépense non négligeable. Oscillant entre 3 % et 8 % du prix de vente, elles pèsent lourd dans la balance. De fait, acheteurs comme vendeurs ont souvent tendance à rechercher les agences proposant les frais les plus bas. Et si une autre solution était possible ?

Non encadrés par la loi, les frais d’agence immobilière peuvent aisément être revus à la baisse. Avec un peu de bagout et un talent de négociateur, il est possible de maximiser chaque euro de son investissement immobilier.

Pourquoi est-il possible de négocier les frais d’agence immobilière ?

À la différence des commissions prélevées par les notaires, les frais d’agence immobilière ne sont encadrés par aucune loi. En langage profane, cela signifie que chaque agence est libre de fixer le taux qui lui convient.

C’est ainsi qu’en 2018, une étude réalisée par Homepilot a révélé d’énormes disparités sur l’étendue du territoire français. Selon les agences, les frais prélevés allaient de 3 % à 11 %. Au sein de Paris, les enquêteurs ont été confrontés à des écarts considérables… À services équivalents, les frais des agences immobilières pouvaient varier du double au triple.

Pour le profane, ces différences sont le fruit de l’avidité des entreprises. Pas forcément… En effet, au moment de fixer ses honoraires, une agence immobilière se doit de tenir compte de plusieurs facteurs.

La nature des agences immobilières

Ce n’est pas un secret. Dans le monde de l’immobilier, nombreux sont les professionnels accrédités à acheter, vendre ou louer des biens. Réseaux d’agences, mandataires, notaires, agents indépendants, … Chacun d’entre eux a ses propres exigences et spécificités. De même, ils n’ont pas les mêmes frais de fonctionnement.

Pouvant travailler à domicile, un agent immobilier indépendant ne sera pas assujetti aux mêmes dépenses qu’une agence ayant pignon sur rue. De façon générale, il ressort que les réseaux d’agence ont des tarifs plus élevés du fait de leurs frais de fonctionnement conséquents.

La localisation de l’agence immobilière

En fonction de l’aire géographique, les prix iront crescendo ou decrescendo. Au cours de son étude, Homepilot a déterminé que l’écart entre la cité la plus onéreuse et la ville la moins chère était de 19 %.

Dans les zones où les acheteurs se font rares, les agences ont tendance à diminuer leur marge afin d’attirer plus de monde. En revanche, dans les environnements où les biens immobiliers se vendent comme des petits pains, elles n’hésitent pas à majorer leurs honoraires.

Pour certains experts, cette différence s’explique aussi par le coût des loyers. Occuper un espace commercial dans le 15e arrondissement de Paris sera forcément plus onéreux qu’à Mulhouse. Forcément, ce paramètre se ressentira sur les tarifs pratiqués par la compagnie immobilière.

La valeur du bien immobilier

Plus la valeur d’une bâtisse est élevée, plus il est possible de négocier les frais d’agence. En effet, quand les sommes sont conséquentes, les vendeurs sont souvent plus enclins à revoir leur marge à la baisse.

Attention cependant… Pour les personnes désireuses de céder l’un de leurs biens, toute négociation immobilière doit être effectuée avant la signature du mandat de vente. En cas de renouvellement, il est possible de négocier avant de s’engager à nouveau.

Comment négocier les frais des agences immobilières ?

Pour l’acheteur comme pour le vendeur, une réduction des dépenses est toujours une bonne nouvelle. Seulement, pour beaucoup de particuliers, il est difficile de négocier avec un professionnel de la vente. Cela est en grande partie dû au fait qu’ils ne savent pas sur quels boutons appuyer.

La première des choses à faire est de systématiquement démarcher plusieurs agences immobilières. Cela vous permettra non seulement de comparer les prix mais aussi d’avoir une idée de votre marge de manœuvre. Si l’agence Dupont & fils vous propose des frais immobiliers de 4 %, il est fort probable que le réseau Home, Sweet Home revoit son tarif de 7 % à la baisse.

Pour les vendeurs, la signature d’un mandat exclusif est aussi une occasion en or de négocier les frais pratiqués par l’agence. Étant donné qu’ils concèdent à ne vendre que par le biais de la compagnie, cette dernière peut se montrer plus conciliante. Si en plus, le bien immobilier est de grande valeur, l’agence se fera un plaisir de revoir son prix à la baisse.

Pour les acheteurs, c’est lors de la phase de négociation du prix de vente que tout se joue. Travaux à effectuer, localisation qui laisse à désirer, distance d’avec les transports en commun, … Tous les arguments sont bons pour faire baisser les frais d’agence immobilière. Même lorsque le prix de vente est affiché comme incluant les frais d’agence, il n’est pas impossible de le renégocier.

Quand mettre un terme à la négociation des frais immobiliers ?

Lors de la négociation, attention à ne pas descendre trop bas. Payés à la commission, les agents immobiliers dépendent uniquement de leurs honoraires pour vivre. Si leur marge bénéficiaire est trop faible, ils risquent fort de se détourner de cette vente. En effet, pourquoi investir dans une transaction qui n’est pas rentable ?

C’est pourquoi même s’il est tentant de vouloir avoir le prix le plus bas, il importe de ne pas perdre de vue la qualité du service. Si elles manquent de motivation ou sont mal rémunérées, les agences immobilières se sépareront des dossiers ou les abandonneront dans un placard.

Faut-il négocier les frais d’agence ? Oui, mais de façon réaliste.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat