Nantissement

La banque, pour accorder un crédit immobilier, demande des garanties. C’est un phénomène normal que vous retrouverez dans chaque établissement. Si la caution ou encore l’hypothèque sont relativement connues, il existe une autre garantie qui s’appelle le nantissement.

Les garanties pour le prêt immobilier, pourquoi ?

Quand une personne se présente à la banque pour obtenir un prêt immobilier, le conseiller lui demande bon nombre de renseignements quant à sa situation financière. La nature des ressources, mais aussi le montant des charges habituelles sont prises en compte pour évaluer le taux d’endettement et la capacité d’emprunt.

Même quand le dossier est bon ; c’est-à-dire susceptible de se voir donner une réponse positive ; la banque ne peut prendre aucun risque pour être sûre de revoir la somme totale qu’elle a pu prêter.

L’assurance emprunteur est commune à tous les crédits immobiliers. Ensuite, la banque peut demander à poser une hypothèque ou à souscrire une assurance, auprès d’un organisme de caution. Elle peut aussi, en fonction du profil du demandeur, suggérer de passer par le nantissement.

Comment fonctionne le nantissement pour un crédit immobilier ?

En cas de non-paiement des mensualités, le fait d’avoir une hypothèque sur le bien suppose que ce dernier peut être vendu, si des solutions ne sont pas trouvées.

Un nantissement se fait grâce à des assurances-vie. Mais il est possible de le faire par le biais de parts sociales d’une entreprise ou encore d’action ou d’obligations.

Si le souscripteur se retrouve dans l’impossibilité de répondre à ses obligations vis-à-vis de la banque, celle-ci épargne le bien immobilier, mais se rembourse en utilisant l’argent placé sur une assurance vie. Dans ce cas précis, cela peut atteindre 100% du capital.

 Les actions ou les obligations du fait de leur nature ne peuvent être prises en compte qu’à hauteur de 40 à 80% de leur valeur par l’établissement bancaire. Quand le prêt immobilier est remboursé, sans difficulté de paiement, le débiteur (le souscripteur) peut reprendre le contrôle sur des retraits hypothétiques.

Nantissement et prêt immobilier : avantages et inconvénients :

Si une hypothèque ou même le privilège de prêteur de deniers représentent un certain coût pour le débiteur, ce n’est pas le cas du nantissement.

Il est également possible de réaliser une plus-value, à condition que le remboursement du prêt se fasse sans anicroche.

Le bien immobilier, en cas de non-paiement, n’est pas touché ; ce qui rassure bon nombre de propriétaires.

Les inconvénients majeurs résident dans le fait qu’il faut, pour pouvoir utiliser le nantissement, posséder un capital d’assurance-vie ou des actions dont le montant est suffisant pour rassurer la banque. 

Il est impossible de débloquer des fonds provenant de l’assurance-vie et ce, pendant toute la durée du prêt. Cela est donc à considérer si le crédit immobilier que l’on souhaite souscrire dure plus de 15 ans, par exemple, car nul n’est à l’abri de devoir avoir besoin d’une certaine somme d’argent, en cas de problème. Il faut alors trouver une autre solution pour se dépanner financièrement.

SIMULEZ VOTRE PRÊT IMMOBILIER
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.