Quelle est la limite d’âge pour un prêt relais ?

prêt relais limite d'âge

Le prêt relais est un service bancaire accordé à certains profils. Il permet d’avancer en grande partie les montants correspondant au prix de vente d’un nouveau logement. Il se diffère néanmoins du prêt immobilier classique. Son octroi dépend de nombreux critères comme l’âge et bien d’autres. Mais que faut-il savoir à propos du prêt relais et quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier de l’offre ?

Quel est le principe général d’un prêt relais ?

Le prêt relais consiste à emprunter de l’argent auprès de la banque pour acheter l’habitation de ses rêves. Contrairement au prêt immobilier, l’emprunteur dispose d’ores et déjà d’une maison. Cependant, il a l’intention de changer de demeure. Pour cela, il aura besoin de constituer une certaine somme. Il devra alors mettre son bien actuel en vente.

Le souci est qu’il devra attendre des mois pour trouver un acheteur. Dans certains cas, il a déjà signé une promesse de vente. Il n’attend plus alors que l’acte authentique chez le notaire. Ceci dit, la durée d’attente est souvent longue allant de quelques semaines voire des mois. Entre-temps, la maison pourrait déjà être vendue à d’autres clients. Le but d’un prêt relais est d’empêcher l’emprunteur de passer à côté d’une opportunité. En effet, il est tout de suite apte à formuler une offre aux agents immobiliers.

En termes de capital, les banques proposent entre 50 et 80 % de la somme nécessaire à l’achat. Un apport personnel est donc incontournable en fonction de la valeur du bien.

En présence d’une promesse de vente, les établissements de crédit sont davantage plus flexibles. Autrement dit, l’argent octroyé sera plus conséquent. À l’inverse, il est utile de prendre en considération la zone géographique et le prix sur le marché.

Les banques accordent les prêts relais pour une durée de 1 an. Puis, si le logement n’était pas vendu à terme, il est possible de le renouveler sur une période d’un an supplémentaire. Le vendeur a donc du temps pour bien choisir les acquéreurs. Il sera plus posé pour étudier chaque offre pour éviter de brader son habitat.

Si après 2 ans, l’habitat est toujours invendu, le prêt relais sera transformé en prêt amortissable. Dans cette circonstance, le bien est en location sur le long terme. Toutefois, la situation est rare vu que les banques effectuent un examen minutieux de l’emplacement avant d’accepter la convention.

Quelles sont les conditions pour l’obtention d’un prêt relais ?

L’âge est l’élément principal à étudier pour obtenir un prêt relais. En principe, ce sont les séniors qui demandent ce type de crédit à court terme, car ils ont déjà terminé de rembourser le prêt immobilier. Il existe de nombreuses raisons qui poussent les seniors à adopter une telle démarche. Ils souhaitent par exemple habiter dans des logements plus adéquats à leurs problèmes de mobilité. Ils veulent dans certaines situations vivre dans un habitat moins spacieux.

Le montant à accorder ne découle pas de l’âge. Une personne de la cinquantaine peut récolter une somme similaire à un emprunteur de 70 ans. En revanche, les assureurs sont moins enclins à signer une couverture au sénior de plus de 75 ans. En effet, le risque de décès est de plus en plus élevé après cet âge. À noter que la souscription à une assurance est indispensable auprès de plusieurs banques pour bénéficier d’un prêt relais. Au vu des informations, il n’y a pas véritablement d’âge limite du côté de la banque, mais le blocage se situera au niveau des assureurs. Cela revient à dire qu’un accord devient improbable après 75 ans. Chaque banque est toutefois libre d’instaurer sa propre procédure.

Cela étant, l’emprunteur pourra toujours apporter des nantissements pour réussir le prêt. Il devra seulement être en bonne santé. Il est même possible de demander à un proche de cautionner le prêt. Après le décès du sénior, c’est donc le proche du défunt qui s’acquittera de ces dettes.

Quels sont les différents prêts relais ?

Le prêt-relais peut revêtir plusieurs formes. Il faut parler précisément du mode de remboursement. Il existe ce que l’on appelle le prêt-relais sec. Dans ce cas-ci, la maison achetée est inférieure à la valeur du bien à vendre. L’emprunteur payera alors de faibles mensualités. Il est aussi sommé de s’absoudre de divers intérêts. Le capital est quant à lui remboursé après avoir trouvé un preneur.

Quand la valeur du bien à acquérir est supérieure à celle de l’habitat actuel, il est donc important d’apporter des sommes complémentaires dans la balance. Pour y parvenir, il est faisable de solliciter un prêt immobilier. Les revenus de l’emprunteur seront cependant impactés dans cette alternative. En effet, il devrait rembourser les modalités de chaque prêt. Il y a à la fois les intérêts et les mensualités. Il arrêtera seulement les paiements auprès de la banque quand le logement sera vendu.

Un emprunteur peut aussi demander à la banque la formule appelée franchise totale. Elle permettra de déjouer les pièges des intérêts pendant une durée de 12 mois. Si le bien est vendu dans ce laps de temps, le particulier devra payer la capitale empruntée en plus des intérêts dus pendant l’année précédente. Si à la fin des 12 mois, le bâtiment est encore disponible en vente, la banque exige la rétribution des intérêts des années écoulées avec celui du 13ème et ainsi de suite.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat