Espagne

Il est possible, sous certaines conditions, d’obtenir un prêt immobilier pour acheter un bien immobilier, l’emprunteur peut solliciter une banque Française ou même une banque locale du pays de destination, voici les conditions à respecter.

Acheter un bien immobilier à l’étranger : quelles conditions ?

De nombreux ménages cherchent à acheter un bien immobilier situé dans un autre pays, les destinations favorites des Français sont la Grèce, l’Espagne ou encore le Portugal. Ce sont généralement des séniors souhaitant profiter de la retraite pour profiter du soleil, et du coût de la vie souvent plus intéressant. Appartement, maison, construction, tout peut-être envisagé, mais pas seulement en résidence secondaire, il est effectivement possible d’en faire une résidence principale. Encore faut-il trouver un emprunt bancaire pour financer le tout.

Les banques ne sont pas toujours favorables à ce type de projet, elles vont être regardantes sur la destination du pays car certains ont des notes plus ou moins bonne en matière de risque financier. Aucun cautionnement ne pourra être mis en place, il faudra s’orienter sur une garantie par hypothèque (en proposant un bien immobilier en France) ou sur le nantissement d’une assurance vie, d’une épargne. La solvabilité de l’emprunteur sera également examinée de près pour valider le financement. Enfin, si aucune solution n’est possible via les banques Françaises, il faudra se tourner vers les banques du pays.

Le prêt immobilier avec garantie hypothécaire

Le principe de la garantie hypothécaire est d’inscrire une hypothèque sur un bien immobilier au nom de l’établissement prêteur, lequel peut exiger la saisie du bien en cas de non-remboursement de la dette par l’emprunteur. Une période de médiation est bien évidemment mise en place avant d’arriver à ce stade mais ce sont les risques de cette garantie. Les banques proposent de prendre une garantie sur un bien immobilier situé en France, elles vont calculer une quotité hypothécaire, c’est tout simplement le ratio correspondant à la valeur du bien pour accorder un montant de prêt immobilier.

Dans le cadre d’un achat immobilier à l’étranger, les banques vont proposer entre 50% et 70% du montant du bien immobilier. Si l’emprunteur propose en garantie un bien immobilier d’une valeur de 200 000 euros, avec une quotité hypothécaire de 50%, cela signifie que la banque lui accordera au maximum un prêt immobilier de 100 000 euros pour acheter sa maison ou son appartement à l’étranger.

Le prêt lombard ou le nantissement

Une autre solution est envisageable, il s’agit du prêt lombard. Cette solution est parfaite pour les ménages n’ayant pas de prêt immobilier à proposer en garantie hypothécaire ou dont la valeur est insuffisante. La banque peut mettre en place un nantissement sur une épargne ou une assurance-vie. Il s’agit de bloquer la somme du placement, pendant toute la durée de remboursement du prêt immobilier. La banque va se baser sur le montant de l’épargne ou de l’assurance-vie pour déterminer la somme de l’emprunt immobilier, en général, les banques proposent entre 50% et 100% des fonds bloqués.

Cela nécessite donc de disposer d’une épargne et/ou d’une assurance-vie dont le montant soit suffisant pour couvrir l’achat du bien immobilier à l’étranger. Cette solution n’est cependant pas toujours disponible au sein des agences banques, il est donc conseillé d’utiliser un comparateur pour trouver plus facilement les établissements bancaires pouvant donner une suite favorable au prêt immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.