Meilleur taux

Découvrez les conseils utiles pour obtenir le meilleur taux dans le cadre d’un rachat de crédit, que ce soit pour faire racheter un prêt immobilier ou des prêts à la consommation.

L’importance du taux dans le rachat de crédits

Le taux est ce qui détermine le montant des intérêts dans une opération de rachat de crédits, plus le taux sera élevée et plus l’emprunteur aura des intérêts à rembourser. Pour minimiser ce coût, il est conseillé d’aller au plus offrant, c’est-à-dire de solliciter la banque ou l’établissement de crédit proposant les meilleures conditions, il faut donc avoir une première approche comparative et savoir mettre en concurrence les différentes structures.

Il n’y a que deux établissements financiers qui peuvent proposer du rachat de crédit : les agences bancaires classiques et les établissements de crédits. Les banques sont tout simplement les agences traditionnelles qui proposent des financement de prêt immobilier, de prêt consommation et parfois de rachat de crédit. Les établissements sont des filiales des grands groupes bancaires spécialisées uniquement dans le rachat de crédit. Enfin, les courtiers peuvent faire le travail d’intermédiaire pour négocier le meilleur taux, un travail qui entraine des frais mais lorsque le gain est intéressant, le courtier est un réel atout.

Comment obtenir le meilleur taux rachat de crédit ?

Un bon taux ne signifie pas toujours avoir la meilleure offre de rachat de crédit, il faut déjà comprendre qu’il y a deux types de taux :

  • Taux nominal
  • Taux annuel effectif global (TAEG)

La comparaison d’un rachat de crédit avec un autre se fait toujours sur le TAEG, tout simplement parce que ce taux reflète le coût total du crédit et permet donc d’avoir un comparatif plus précis. Le taux doit aussi être exprimé en fonction d’une durée, un taux de 1% sur une durée de 20 ans n’aura pas les mêmes intérêts qu’un taux de 1% sur 19 ans, il faut donc comparer à durée égale deux offres de rachat de prêts.

Pour obtenir le meilleur taux, il est conseillé de mettre en concurrence une banque et un établissement de crédit à minima, l’idéal est de faire le tour des banques pour étudier les propositions et aller au plus offrant. Il faut savoir que les courtiers ne peuvent pas être mis en concurrence, c’est le premier qui enverra le dossier à la banque qui sera prioritaire, l’autre devra patienter le retour du dossier pour espérer le soumettre à son tour, ce qui est tout simplement inutile.

Négocier le taux d’assurance du rachat de prêt

L’assurance peut coûter très cher dans une opération de rachat de crédit, que le financement soit accordé à un propriétaire comme à un locataire. Il faut donc prendre soin de négocier la couverture afin d’éviter d’être perdant dans le financement. Le coût de l’assurance est exprimé par le TAEA, c’est le taux annuel effectif de l’assurance. Un TAEG bas de rachat de crédit peut souvent cacher un TAEA d’assurance très élevé, il faut donc rester prudent et ne pas hésiter non plus à mettre en concurrence les compagnies d’assurances pour profiter d’une assurance emprunteur plus avantageuse, mais en proposant à minima les mêmes garanties. Les courtiers en assurances peuvent aussi être intéressant dans une démarche de comparaison des offres.