Maison acquisition

Le SMIC est le salaire minimum que peut avoir une personne, en échange d’un travail salarié. On peut comprendre que beaucoup de français pensent qu’il soit impossible d’obtenir un crédit immobilier, à ce titre. Et s’ils se trompaient ?

Avoir un revenu stable : un critère fort pour les banques :

Il faut bien comprendre que ce qui compte pour un établissement bancaire, c’est la régularité des revenus. Une banque préférera toujours un SMIC, soit un revenu minimum, mais régulier, plutôt que des revenus fluctuants qui peuvent poser le doute, quant à la possibilité de rembourser un prêt. Demander un crédit immobilier, quand on est titulaire d’un contrat à durée indéterminé (CDI) est donc de très bon augure, pour le demandeur. Une demande de prêt, qui engage naturellement le propriétaire potentiel, pour de nombreuses années, nécessite de prendre en compte de nombreux critères, dont les autres crédits  qui peuvent avoir été souscrits.

Avez-vous des crédits en cours ?

La demande de crédits s’est banalisée. Bon nombre de français en contractent un ou plusieurs, pour pouvoir réaliser des travaux, partir en vacances ou acheter une voiture. Si vous avez un SMIC, mais que vous n’avez pas d’autres crédits en cours, vous maximisez vos chances d’avoir une réponse positive de la part de l’établissement bancaire. L’important, pour la banque est de déterminer si vous allez être solvable, c’est-à-dire en capacité de rembourser le prêt immobilier et ce, en totalité. Quels sont les critères pris en compte, pour établir ce fait ?

Comment savoir si vous pouvez demander un crédit immobilier ?

Il est facile, désormais, de savoir si l’on peut prétendre à un crédit immobilier. En effet, des simulateurs sur internet vous proposent d’étudier votre demande en rentrant certaines données financières. Cette démarche peut se faire également auprès d’un courtier en crédit immobilier. Pour savoir si votre demande est recevable, il va étudier vos ressources, mais aussi vos charges fixes. La composition familiale a également une incidence dans le calcul, pour savoir quel est votre reste à vivre, une fois que les charges sont défalquées de vos revenus.

Si vous n’avez pas de crédit en cours, le calcul sera plus simple à effectuer. Si vous en avez, le courtier va ajouter le montant de la ou des mensualités à vos charges et y ajouter une mensualité de remboursement de crédit immobilier hypothétique. Cela lui permettra de savoir si la demande relève du domaine du possible ou non. S’il estime que vous pouvez prétendre à un crédit immobilier, il peut également effectuer un comparatif des offres de crédits, présentes sur le marché.

Un taux plus bas, des mensualités moins élevées, des frais de dossiers minimes peuvent vous permettre d’obtenir, selon la banque, une offre attractive. Il est quelquefois possible de pouvoir réaliser des économies substantielles en prenant le temps de faire le tour des propositions de crédit. Aguerri à ce type de prestations, le courtier en crédit immobilier peut ensuite vous accompagner, tout au long du processus, jusqu’à la signature de votre contrat de prêt.

SIMULEZ VOTRE PRÊT IMMOBILIER
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.