Quel taux pour un prêt immobilier sur 15 ans ?

taux prêt immobilier sur 15 ans

Généralement, les prêts immobiliers sont donnés en fonction de la durée du prêt, de 15 à 25 ans en moyenne. En effet, si le crédit approuvé est d’une courte durée, l’intérêt sera bénéfique, car la banque ne prend pas beaucoup de risque. Qu’en est-il alors du taux sur une durée de 15 ans ?

Le taux d’intérêt pour un prêt sur 15 ans

Un prêt immobilier sur une durée de 15 ans est approuvé avec un taux inférieur à celui d’un prêt immobilier, à dossier égal, sur une durée de 20 ou 25 ans. Le choix de la banque dépend du taux d’intérêt, mais aussi d’autres éléments, d’où l’utilisation du taux annuel effectif global pour faire une comparaison efficace. Ainsi, faire une comparaison des taux d’intérêt entre eux n’est pas nécessaire. D’ailleurs, la banque centrale européenne surveille ces taux immobiliers. Le milieu économique a également un effet sur la baisse ou la hausse de ces taux. Toutefois, une marge de négociation est laissée à l’emprunteur. Cette marge dépend de divers paramètres.

Le profil de l’emprunteur

Le taux d’intérêts accordés à un emprunteur, lors son achat d’immobilier, dépend en grande partie de son profil. En effet, l’intérêt est perçu afin de rémunérer la banque pour les risques qu’ils prennent, fournissant aux emprunteurs le prêt durant un moment donné. Le taux varie donc en fonction des risques à prendre pour un prêt. Ainsi, quelques critères sont à prendre en compte. Citons, votre niveau de revenus, la durée de votre prêt et le montant de votre épargne. Le nombre d’emprunteurs influe également cette marge laissée aux emprunteurs. Effectivement, un niveau de revenu assez élevé profitera d’un taux plus profitable puisque les établissements de crédit leur offrent, en plus du crédit immobilier, leurs propres issues d’épargne. Prenez donc en compte vos points forts ainsi que vos faiblesses avant de vous investir dans un projet de financement. Tant votre dossier suscite confiance, tant vous obtiendrez de prêts avec de bonnes conditions. Sachez que d’autres éléments sont également étudiés par la banque afin de vous octroyer un prêt, à savoir le reste à vivre, le saut de charges et vos habitudes d’épargne.

Les taux régionaux

Pour un prêt immobilier de même durée, les taux d’intérêt peuvent être différents d’une région à une autre. Cette différence dépend en général des politiques commerciales des établissements de crédit locaux et régionaux. N’oubliez pas que les emprunts engendrent des produits d’appels, qui vont ensuite constituer une faible plus-value pour l’établissement bancaire. Ce, dans le but de fidéliser les clients et en attirer encore plus. Certaines banques, dont la politique commerciale est adoucie, vont, par exemple, vous donner un taux plus profitable que le taux moyen utilisé au niveau national. En d’autres mots, les conditions d’octroi de prêts peuvent être modifiées pour que les taux d’intérêt plus élevés soient acceptés. Ainsi, même pour un salaire égal, un prêt dans une région, où le niveau de vie est profitable, sera accepté alors que dans une autre région où le niveau de vie est plus élevé, le même dossier de prêts sera refusé.

Le niveau de l’apport

Afin de pouvoir obtenir un emprunt, il est souvent conseillé de posséder un apport qui représente au moins 10 à 15 % du prix de l’achat. En effet, c’est ce montant qui permet à l’établissement bancaire de modérer sa prise de risque et de soutenir votre dossier. Sachez que si vous avez réussi à réaliser votre apport grâce aux économies que vous avez faites durant les cinq dernières années, vous savez sûrement gérer vos besoins sur le long terme et ainsi d’en dégager une épargne. Vous serez donc en mesure de payer vos échéances régulièrement. Notez que plus votre apport est considérable, plus l’établissement bancaire vous offre des conditions d’emprunt profitables. Toutefois, notez que la vie de votre prêt ainsi que la flexibilité du marché doivent être prises en compte. Si vous avez donc des doutes sur vos futurs revenus, optez pour un prêt qui vous permet de modifier la modalité de votre remboursement.

Quelles mensualités sur 180 mois ?

Bien choisir sa durée d’emprunt est nécessaire puisque cela va conditionner le montant que le débiteur aura à rembourser et aussi le montant de la mensualité, suivant l’endettement du débiteur. Ainsi, il faut d’abord méditer sur la capacité d’emprunt du client. La durée de prêt demandée, qui est de 15 ans, doit correspondre aux ressources financières du débiteur à savoir avec un engagement de 33 % de ses revenus. Travailler avec un co-emprunteur est donc un réel privilège afin de rembourser un prêt à court terme. L’apport aide également dans un prêt sur 15 ans puisque le montant permet de garantir les frais de placement du financement et ainsi de réduire la somme empruntée. Enfin, la somme de la mensualité dépend du taux d’intérêt offert par la banque. Emprunter sur une durée de 15 ans est prudent si l’emprunteur obtient un taux avantageux. Dédier une somme aux financements de travaux est aussi faisable si cela est nécessaire.

Simuler son prêt sur 15 ans

Bien simuler son prêt immobilier est nécessaire puisque les conditions de financement sont en perpétuelles évolutions. Effectivement, cette pratique permet de décider de la faisabilité de son emprunt immobilier. D’ailleurs, cela permet aux emprunteurs d’obtenir un prêt sur 15 ans. Sachez qu’emprunter durant une courte période de 15 ans vous permet de diminuer le montant global de votre prêt immobilier.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat