contrat maison

Emprunter sans apport n’est pas toujours évident dans le cadre d’un projet immobilier, cependant, certaines banques proposent régulièrement des conditions plus avantageuses que d’autres pour les candidats sans apport personnel. Voici tout ce qu’il y a à savoir.

Bien comprendre le rôle de l’apport

L'apport est une somme d'argent qu'un candidat au crédit immobilier va mettre à disposition de la banque dans le cadre de son projet de financement immobilier. Cette somme peut être issue d'une épargne, de la revente d'un bien ou même d'un héritage. Il faut savoir que l'apport va jouer un rôle important dans la mise en place d'un dossier de prêt immobilier. Cette somme va tout d'abord permettre de prendre en charge les frais de mise en place du financement :

  • Frais de dossier (et éventuellement frais de courtier)
  • Frais de garantie (caution ou hypothèque)
  • Frais de notaire (rédaction de l’acte authentique et enregistrement)

On estime que le montant de ces frais représente en moyenne 10% du montant du prix d'achat du bien immobilier. Par exemple, si le montant du bien immobilier à acheter est de 200 000€, il faudra compter 20 000€ de frais à la charge de l’emprunteur. L’apport personnel permet donc de prendre en charge ces frais et de consacrer la capacité d'emprunt du candidat à l'achat immobilier. Si l'apport personnel n'est pas utilisé dans son intégralité, l'emprunteur pourra venir compléter son prêt immobilier ou tout simplement réduire le coût du financement en réduisant par exemple la durée d'emprunt.

Sans apport : le prêt immobilier à 110%

Lorsque l'acheteur se présente auprès d'une banque pour déposer une demande de crédit immobilier et que ce dernier ne dispose pas d'apport personnel, le conseiller financier va tout d'abord effectuer une étude de solvabilité. L’idée est relativement simple puisque la banque a besoin de vérifier que l'emprunteur dispose des capacités de remboursement suffisantes pour couvrir le montant de l'achat du bien immobilier et les différents frais qui vont intervenir dans sa mise en place. La banque va alors rapidement s'orienter sur ce que l'on appelle un prêt immobilier à 110%. C’est un crédit immobilier qui va permettre de financer le prix d'achat du bien immobilier (soit 100%) et les différents frais (10%).

Il est important de préciser qu’à partir du moment où l'emprunteur dispose des capacités de remboursement suffisantes vis-à-vis des exigences des banques, ce dernier peut tout à fait valider l'obtention de son financement de prêt immobilier et même entamer des négociations pour profiter d'un taux préférentiel. Il peut par exemple jouer sur la domiciliation des comptes bancaires pour obtenir un taux plus intéressant. Ce dernier pourra également comparer les offres d'assurance emprunteur (contrat groupe, contrat individualisé) afin de réduire le coût des garanties emprunteur.

Comparer les offres des banques pour un prêt immobilier sans apport

Les taux d'intérêt proposé par les banques dans le domaine du prêt immobilier évoluent chaque mois, tout comme les politiques commerciales des différents établissements de crédit. Il faut savoir qu'en fonction de la période de l'année mais aussi en fonction des objectifs de production des banques, ces dernières vont adapter leur politique commerciale. C’est pour cette raison que l'on retrouve régulièrement des banques avec des exigences plus souples, notamment vis-à-vis de l'absence d'apport pour les emprunteurs. Afin d'obtenir une vision élargie des propositions de prêt immobilier sans apport, il est fortement conseillé d'avoir recours à un comparateur de prêt immobilier permettant d'obtenir les propositions des différents établissements financiers et de sélectionner la meilleure offre de financement. À noter que cette démarche se fait gratuitement et sans aucun engagement.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.