Calcul

Dans le cadre d’un prêt immobilier, l’apport personnel n’est pas à négliger. Quand on a réussi à épargner 15 000 €, est-ce suffisant pour obtenir une réponse positive ?

La banque me demande un apport : pour quoi faire ?

Quand on va demander un prêt, c’est bien de l’argent que l’on demande. Pourquoi faudrait-il en apporter ? N’est-ce pas là un gros paradoxe ? Pour la banque, non, car cela participe à la rassurer. Si l’on inverse les rôles et que l’on se met à la place de la banque, elle prête quand même une certaine somme d’argent et ce, pendant des années. Il est important qu’elle ait des garanties sur le remboursement.

L’apport personnel peut être considéré comme une première garantie. Une personne qui arrive à mettre de l’argent de côté est toujours un bon point. Cela n’est bien sûr pas suffisant pour obtenir un prêt immobilier, comme nous le verrons dans un des paragraphes suivants.

On peut s’interroger ; outre cette fonction de garantie pour l’établissement bancaire ; sur le rôle que joue l’apport personnel dans le prêt.

Il est courant de dire qu’il faut apporter 20% de la somme que l’on souhaite demander. C’est-à-dire qu’une personne souhaitant emprunter 100 000 euros devrait théoriquement apporter 20 000 euros. Tout le monde ne peut pas épargner autant et heureusement, toutes les banques ne demandent pas autant. Certaines, d’ailleurs peuvent accorder un prêt sans que le souscripteur apporte quoi que ce soit.

 Mais avec 15 000 euros, vous pouvez payer les frais de notaire ou même commencer à rembourser votre prêt, en fonction de la somme que vous demandez.

Prêt immobilier avec 15 000 euros d’apport : allez-vous devenir propriétaire ?

 Bien entendu, la banque verra d’un bon œil un apport personnel. Mais que se passe-t-il si la personne est sans emploi ou qu’elle est sans cesse à découvert ? Il est évident que l’apport sera inefficace si la gestion du budget est par ailleurs erratique.

L’établissement bancaire va s’attacher à regarder la situation professionnelle du demandeur. Des revenus réguliers, issus d’un contrat en CDI sont très recherchés, bien entendu. Mais il faut aussi regarder quelles charges viennent contrebalancer ces ressources. Sont-elles bien inférieures aux ressources ou supérieures ? Dans le deuxième cas, il est facile de le comprendre, le taux d’endettement de la personne ne lui permettra pas de rajouter une mensualité de remboursement de prêt immobilier.

Si au contraire, tous les voyants sont au vert, le prêt sera accordé. Attention, néanmoins. Avoir une réponse positive est une bonne nouvelle, mais qui vous dit que cette banque présente l’offre la plus intéressante en termes de taux, par exemple ?

C’est parce que le fait d’effectuer un comparatif est tout à fait essentiel pour savoir quel établissement propose le prix le plus bas, qu’il est possible de le faire facilement de chez soi, avec un comparateur en ligne.

Si vous en voulez plus, notamment pour économiser sur votre assurance emprunteur ou négocier des points importants de votre contrat de prêt, pourquoi ne pas contacter un courtier en crédit immobilier ?

SIMULEZ VOTRE PRÊT IMMOBILIER
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.