Jeunes propriétaires

Il peut être tentant, quand on est jeune, d’acheter rapidement un bien immobilier. Est-ce possible et quelles sont les conditions que vont exiger les établissements bancaires, pour ce type de public ?

Obtenir un prêt immobilier quand on est jeune : est-ce possible ?

Il s’agit souvent, pour les jeunes d’un premier achat immobilier ; ce qui fait d’eux des primo-accédants. Même si les banques vont examiner scrupuleusement les données financières de la personne, ce sont des profils qui sont en général bien acceptés, car leur âge leur permet d’avoir fini de rembourser relativement vite ; ce qui est une assurance pour une banque.

Si vous démarrez dans la vie active, vous pouvez donc tout à fait faire le tour des banques, pour savoir quelle est celle qui présente la meilleure offre pour un prêt bancaire. D’autant que le fait de souscrire un crédit en étant jeune vous permet de bénéficier d’aides ; comme le PTZ, le prêt Action Logement, par exemple.

Quelles sont les conditions demandées par les banques ?

N’espérez pas obtenir un crédit immobilier si vous n’avez pas signé un contrat stable. Un CDI est un bon point pour pouvoir démarcher les banques. Si vous êtes en période d’essai, rien ne vous empêche de commencer à remplir votre dossier, mais la banque attendra la signature de votre contrat pour vous donner une réponse définitive.

Même si certaines banques prêtent sans apport, il est bien vu d’avoir réussi à épargner 10% de la valeur du bien, au minimum. Cela est une preuve de sérieux pour les établissements bancaires qui considèrent que votre démarche est réfléchie.

En plus de vos ressources ; qui doivent prouver votre solvabilité ; la banque va étudier votre taux d’endettement. Pour ce faire, elle va prendre en considération toutes les charges mensuelles. Si vous avez des crédits en cours (crédit voiture ou autre crédit à la consommation), la banque va les prendre en compte pour savoir si vous pouvez rajouter une nouvelle mensualité. Votre taux d’endettement ne doit en aucun cas aller au-delà de 33% ; la banque estimerait que votre situation financière pourrait être mise en péril.

Assurance emprunteur : être jeune est-il un atout ?

Même s’il ne s’agit pas d’un acte obligatoire légalement, toute banque va demander à ce que vous souscriviez une assurance emprunteur. Celle-ci prendrait le relais en cas d’impossibilité de remboursement dans certaines situations (accident de la vie, notamment).

L’assurance emprunteur peut être souscrite auprès d’un assureur lambda. Vous n’êtes en effet, pas obligé de prendre celle que vous propose la banque. C’est notamment pour cela qu’il est intéressant de procéder à un comparatif, pour voir le montant des mensualités qui vous seront demandées en fonction de votre situation. Certains métiers ou habitudes de vie peuvent faire monter ces dernières. N’hésitez pourtant pas à étudier l’offre qui vous est faite, par la banque, car selon les organismes, il est quelquefois possible de bénéficier d’une réduction intéressante. Celle-ci peut atteindre 30% si vous avez moins de 25 ans.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. 

*Une opération de rachat de crédits peut entrainer une diminution des mensualités mais également un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Tout courtier, mandataire ou tout intermédiaire proposant des offres de regroupement de crédit doit faire l'objet d'une immatriculation auprès de l'ORIAS, registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.