Existe-t-il une calculette de rachat de crédit ?

Calculette

La calculette est aussi appelée simulation ou service de demande en ligne, c’est bien souvent un outil d’estimation dérivé qui va entrainer une demande d’étude auprès d’un courtier ou d’un établissement de crédit.

Rachat de crédit : principe et fonctionnement

Par définition, le rachat de crédit est une opération de banque qui consiste à faire racheter un ou plusieurs prêts en cours de remboursement. Cette opération va nécessiter une prise en compte de la situation de l’emprunteur au moment du rachat, ceci permettant de valider la faisabilité du financement mais aussi de se projeter plus facilement sur un nouveau contrat avec des modalités de remboursement différentes.

Il est possible de faire racheter différents types de crédits, on va essentiellement parler des prêts à la consommation et des prêts immobilier. Lorsque l’emprunteur ne fait racheter qu’un emprunt immobilier, alors on parle du rachat de crédit immobilier, dont l’objectif va être de profiter de conditions plus intéressantes, compte tenu des taux actuellement proposés sur le marché. Si l’opération inclue au moins deux emprunts (hors PTZ), on parle plus facilement d’une opération de regroupement de crédits. L’objectif change sur cette seconde opération puisque l’emprunteur va plutôt profiter d’une réduction de ses mensualités.

Qui peut profiter d’un rachat de prêts ?

Tout emprunteur ayant des crédits en cours peut solliciter un rachat de crédit, il peut donc s’agir d’un propriétaire de son bien immobilier, d’un locataire ou même d’une personne en situation d’hébergement (même si prise en compte d’un loyer fictif). Les établissements de crédits vont simplement porter une attention particulière à la situation du demandeur, à savoir si son endettement est dans les critères de financement, si sa situation professionnelle est pérenne (CDI, fonctionnaire, retraité…) et surtout si l’emprunteur dispose des capacités de remboursement après rachat des emprunts.

La nature du financement joue un rôle important car les dossiers ne sont pas étudiés de la même façon entre un rachat de prêt immobilier et un regroupement de crédit. Côté profession, il n’y a pas forcément de distinction, c’est avant tout la nature du contrat de travail qui va jouer un rôle prépondérant. Salarié, profession libérale, fonctionnaire, chef d’entreprise ou encore travailleur non salarié, ces profils sont tous concernés par le rachat de crédit. A savoir que le rachat de crédit peut être obtenu seul ou à deux, c’est-à-dire avec un co-emprunteur.

Comment obtenir le meilleur taux ?

Le taux d’intérêt exprimé en TAEG est bien souvent l’élément clé chez les emprunteurs, il peut même s’agir d’un critère de recherche d’un établissement d’un crédit ou d’un courtier. Le taux va conditionner le montant des intérêts en fonction de la durée de remboursement choisie. Il joue un rôle important mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte, il aussi s’informer sur le montant des frais, sur la nature de la garantie et des frais qui en découle. L’obtention du meilleur taux ne signifie pas pour autant que l’emprunteur aura obtenu la meilleure offre, car on parle souvent du taux du crédit, mais il faut aussi prendre en compte le taux de l’assurance emprunteur (TAEA).

Le cas échéant, l’obtention du meilleur taux va nécessite une mise en concurrence des offres, soit en s’adressant directement aux établissements de crédit et en déposant un dossier pour chaque, soit en confiant cette mission à un cabinet de courtage. Dans les deux cas de figures, il faut un minimum de trois propositions afin de comparer objectivement la valeur des offres de financement. Pour un rachat de prêt immobilier, il peut y avoir la domiciliation des comptes bancaires et donc une étape supplémentaire sur la comparaison des services autour du compte en banque. Pour le regroupement de crédit, cette opération se fait indépendamment des comptes bancaires, il n’y a donc pas cette contrainte.

Peut-on calculer un rachat de crédit en ligne ?

Tous les établissements financiers disposent de systèmes de calculs en interne, il s’agit généralement d’un outil de simulation tenant compte de la situation de l’emprunteur et des taux actuels. Simplement, une estimation peut être communiquée qu’à partir du moment où le professionnel dispose de toutes les informations indispensables au simulateur. Laisser un système de calculette ou de calcul en ligne à la portée de main des emprunteurs pourrait entrainer une incompréhension, ou même une déception quant au résultat, notamment si le simulateur annonce un très bon taux alors qu’en réalité, compte tenu de la prise en compte de toutes les informations, ce résultat n’est plus forcément très attractif.

JUSQUE -60% SUR VOS MENSUALITÉS
Simulation gratuite & sans engagement, résultat immédiat