Assurance à 100% sur une tête et 0% sur l’autre : est-ce conseillé ?

assurance crédit

Depuis toujours, les assurances ont toujours fait preuve d’efficacité lorsque les mauvais jours se présentent pour les sinistrés. Pour les propriétaires immobiliers, c’est un recours indispensable afin de mener une vie tranquille tout en assurant la sécurité financière. Conscientes de nos problèmes, les assurances offrent actuellement différentes alternatives en fonction du profil d’utilisateur. L’assurance-crédit pour couple figure parmi ces choix. Si le partenaire ne dispose que d’une mise de 0 % et l’autre 100 %, est-ce vraiment opportun ?

Pourquoi adopter l’assurance-crédit à deux ?

Pour finaliser un contrat d’emprunt, un organisme de crédit exige généralement une justification d’assurance pour couvrir vos dettes en cas d’incapacité à rembourser. Il arrive parfois que l’assureur propose une assurance à deux pour repartir la valeur de couverture entre deux emprunts. Grâce à cette répartition de couverture à deux, la quotité d’assurance est partagée entre les deux partis. Cependant, cette quotité varie d’un client à un autre puisqu’elle dépend du profil des deux emprunteurs. Dans la plupart des cas, le choix d’une quotité d’assurance repose essentiellement sur la situation professionnelle et financière du couple. Même si le banquier propose une répartition, c’est toujours aux emprunteurs de décider si cette contribution leur convient. Le remboursement par l’assurance se fait en fonction de la quotité choisie. Si l’un des co-emprunteurs décède ou se trouve dans un état d’invalidité, cette assurance-crédit à deux s’applique immédiatement. Il est donc important d’évaluer ces risques avant de choisir une telle ou une telle quotité.

Les différents types de quotités d’assurance à deux

Il est possible de rencontrer différentes figures de couple, donc la faculté de relever une quotité est aussi large. Selon la valeur des revenus de chaque partenaire, il existe trois types de quotité d’assurance. Avant de les détailler, il est important de souligner que la quotité minimale exigée par la banque est de 100 %, voire 120 % pour certaines banques.

Quotité déséquilibrée

Ce premier type de quotité est adopté, dans la plupart de temps, par un couple ayant un niveau de revenu assez écarté. Des fois, le couple ne rapporte pas la même somme chaque mois, mais ils veulent contribuer ensemble dans la réalisation de leur projet. Étant donné ce déséquilibre, l’assureur propose une couverture d’assurance différente l’une de l’autre. En trouvant un compromis avec l’assureur, la quotité peut être calculée en fonction de la capacité financière de chaque co-emprunteur. Elle peut varier entre 30, 40, 60, 70 % selon le contrat établi avec l’assureur. Pourtant, la totalité de la contribution des deux parties devrait remplir le 100 % convenu. Si l’un d’eux décède, l’assurance rembourse uniquement le pourcentage de contribution du défunt.

Si l’un des co-emprunteurs ne travaille pas ou ne dispose pas d’un revenu mensuel stable, la quotité mise sur les deux têtes peut être de 100 % et 0 %. Ce pourcentage révèle un important déséquilibre, mais il convient parfaitement à un couple où l’un des co-emprunteurs est exposé à un risque sérieux. Cette mesure prise par les établissements assureurs s’avère efficace si l’un des emprunteurs est malade ou âgé, ou bien il exerce un métier dangereux qui lui expose à des dangers permanents. Si jamais le co-emprunteur ayant la quotité de 0 % décède, l’assurance ne prend pas en charge le remboursement.

Quotité équilibrée

Comme son appellation l’indique, cette quotité est tout ce qu’il y a de plus fréquent dans un emprunt à deux. En effet, elle permet de réaliser une couverture à 50 % pour chaque côté. Donc, elle est idéale pour un couple qui dispose d’un revenu similaire. Cette quotité est aussi conseillée si aucun des deux ne risque pas de se retrouver dans une situation particulièrement critique telle qu’une maladie. Au cas où le sinistre se présente, le/la conjoint(e) n’aura plus qu’à rembourser la moitié de l’emprunt et l’assurance se charge du reste.

Quotité complète

Présentant une couverture maximale, ce troisième type de quotité est le modèle par excellence. En misant 100 % sur chaque tête, ce qui fait une quotité totale de 200 %, le remboursement de l’assurance se fait en totalité au cas où l’un d’eux décède. À ce moment-là, les co-emprunteurs disposent tous les deux une assurance personnelle. Pour ceux qui souhaitent obtenir une protection maximale, cette assurance est l’option idéale. En revanche, le coût cette formule est beaucoup plus élevé que les autres puisqu’il s’agit d’une couverture entière. Si le couple bénéficie d’un revenu généreux, c’est la meilleure alternative à envisager.

Quels sont les risques avec une assurance couple de 100 % et 0 % ?

La couverture à deux présente toujours plus d’avantages que les autres. Non seulement cela permet d’éviter les risques de non-paiement de dette, mais cela ouvre aussi plus de possibilités à la banque d’accorder le prêt. Pour assurer une protection maximale, l’idéal sera de partager une quotité de 100 % pour les deux co-emprunteurs. Cependant, cette alternative est difficile à atteindre pour certains ménages. Lorsque la famille ne dispose que d’une seule source de revenus, la quotité accessible est l’assurance à 100 % sur une tête et 0 % sur une autre. Cette quotité présente un déséquilibre majeur au niveau du remboursement des dettes au cas où l’un décède. Deux cas peuvent donc se présenter, le premier cas assure le remboursement total. Or, si c’est la personne assurée à 0 % qui décède, l’autre co-emprunteur devra continuer le paiement de la dette jusqu’à son terme, ce qui peut être lourd à porter.

ÉCONOMISEZ SUR VOTRE ASSURANCE DE PRÊT
Simulation gratuite & sans engagement, résultat immédiat