Comment obtenir un devis travaux pour l’assurance ?

Devis travaux

Pour donner suite à un sinistre, l’assureur va demander un devis pour la réalisation des travaux afin d’estimer le montant des réparations. Il est donc obligatoire de fournir un devis réel, ce document peut être obtenu gratuitement et sans engagement.

Prise en charge des travaux par l’assurance

Un dégât des eaux, une intempérie qui occasionne des dégâts sur la toiture, un incendie, un cambriolage, etc… les sinistres peuvent être nombreux et l’habitant du logement devra déclarer le sinistre par le biais de son contrat multirisque, également appelé l’assurance multirisques habitation (MRH). Il faut savoir que cette assurance peut couvrir les dommages subis sur le bien immobilier, sur le mobilier mais aussi dans le cadre de dommages causés à autrui (voisin par exemple). Il existe différents types de contrats mais surtout différents niveaux de garanties. Tous les sinistres ne seront pas forcément couverts de la même façon, il faut donc s’informer auprès de son assureur du degré de prise en charge en fonction de l’incident.

La plupart du temps, les assurances multirisques prévoient une prise en charge du vol, de l’incendie, du dégât des eaux, du bris de glace et des catastrophes naturelles. Lors du sinistre, l’assureur va chercher à déterminer les responsabilités de l’assuré, si elles existent, et il pourra ensuite chiffrer de façon précise le montant de l’indemnisation. Lorsque cette indemnisation est connue, l’assuré devra présenter un devis à son assureur de la part d’un artisan pour effectuer les travaux de remise en état. Il est donc nécessaire d’obtenir un devis officiel de la part d’un professionnel.

Solliciter le devis d’un artisan pour l’assureur

Pour assurer la remise en état du logement, les assureurs vont demander à l’assuré de fournir au minimum un devis d’un artisan professionnel. Pour beaucoup de contrats d’assurances, le devis sera le seul document officiel permettant d’activer l’indemnisation. En effet, un expert va passer sur place pour estimer le montant des travaux en ayant connaissance des tarifs proposés par les artisans professionnels et par conséquent, il sera plus simple d’obtenir les sommes avec ce document. Attention, certaines assurances vont imposer des documents différents. En règle générale, un devis sera suffisant pour activer l’indemnisation après un dommage accidentel, un incendie ou un dégât des eaux. Pour d’autres sinistres, il sera nécessaire de fournir une facture (mise en sécurité pour donner suite à un cambriolage, achat de matériaux…).

Idéalement, il est conseillé d’obtenir au moins 3 devis de professionnels. Cela permet de comparer les tarifs par rapport à l’indemnisation, mais aussi de s’assurer de confier les travaux à un artisan reconnu par les compagnies d’assurances. Aussi, il est nécessaire de vérifier certaines obligations des professionnels, comme notamment la présence d’une garantie décennale lorsque cette assurance est obligatoire. Enfin, un dossier de prise en charge qui présente un devis en bonne et due forme ne rencontrera pas de difficultés lors de sa prise en charge par l’assureur.

Peut-on faire les travaux soi-même ?

Cette solution est tentante pour les bricoleurs avérés ou les habitants exerçant dans le même domaine d’activité. L’idée est donc de réaliser les travaux soi-même et de profiter d’une indemnisation à hauteur du montant chiffré par l’expert. En économisant sur la main d’œuvre, les habitants peuvent espérer faire une belle marge et profiter de la somme non utilisée. Erreur. Les compagnies d’assurance peuvent effectivement proposer (certaines seulement) une indemnisation pour des travaux réalisés par les habitants, seulement elle tiendra compte uniquement des factures présentées (matériel et matériaux) et actualisera à la baisse le montant indemnisé.

Sans devis ni facture, l’assurance n’indemnisera pas les habitants. Il faut donc faire attention aux modalités du contrat et aux démarches permettant d’activer l’indemnisation.

Enfin, les délais d’indemnisation peuvent varier suivant les assureurs, en moyenne, il faut compter :

  • Entre 10 jours et 30 jours pour les petits sinistres
  • 30 jours pour l’incendie, le dégât des eaux ou le cambriolage
  • 90 jours pour la catastrophe naturelle

Ces délais peuvent donc entrainer la nécessité d’avancer les sommes et de régler l’artisan, la facture permettra ensuite d’être remboursé par l’assureur. Pour les travaux non urgents, il est possible d’attendre l’indemnisation avant de faire appel à l’artisan. Ce choix reste libre pour l’assuré.

DEVIS TRAVAUX POUR L'ASSUREUR
Gratuit & sans engagement, comparez les artisans
SIMULATEUR COMPATIBLE POUR MOBILES

simulateur responsive